« Baïkal-Amour » d’Olivier Rolin, voyage au bout de la nuit russe

Traversant l’immensité de la Russie éternelle, à bord du Baïkal-Amour, Olivier Rolin constate que les traces du Goulag ne s’effacent pas.

Publicités

Traversant l’immensité de la Russie éternelle, à bord du Baïkal-Amour, Olivier Rolin constate que les traces du Goulag ne s’effacent pas.

Sourced through Scoop.it from: www.la-croix.com

« Voyager en Russie, c’est aussi parcourir l’Histoire, s’enfoncer dans un passé figé. »

Parfois j’aime retrouver le passé figé, cela me rassure et cela me fait du bien…

Auteur : Agence de Rencontre CQMI

Agence de rencontre pour femmes russes et ukrainiennes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s